Les vacances au ski, voilà un challenge que je souhaitais relever depuis des années! Je voulais retrouver les sensations fortes de la glisse et de la vitesse mais je ne comprenais pas comment fauteuil roulant et neige pouvaient fonctionner ensemble. Etait-ce un sport réellement accessible? Et bien la réponse à cette question est OUI! C’est l’un des sports les plus incroyables que j’ai pu tester et qui peut s’adapter à chaque handicap.

Dans la vidéo ci-dessus, je vous montre quelques images pour que vous puissiez voir le matériel pour skier, la façon dont on est attaché etc.. Et surtout pour vous donner envie de tenter l’expérience à votre tour! 

Je suis partie pour la première fois avec l’association Comme Les Autres . Pour ne pas vous dévoiler toutes les activités organisées par cette association, je ne vous parlerai que du ski.

L’association Comme Les Autres

©Sami Albert

Comme je vous le disais précédemment, je ne suis pas partie au ski par mes propres moyens. Je n’avais jamais ressenti l’envie de partir en vacance en groupe ou passer par un organisme spécialisé. Mais l’idée de partir au ski me semblait tellement compliquée et  inadaptée que j’ai préféré choisir la sécurité. Et c’était une bonne idée puisque ça m’a mis en confiance et j’ai déjà qu’une hâte: planifier mon prochain voyage au ski! 

J’ai rencontré en octobre l’association Comme Les Autres, qui accompagne des personnes handicapées à la suite d’un accident de la vie dans leur parcours de reconstruction.  L’association propose dans un premier temps des séjours « électrochocs » puis un suivi social (réinsertion professionnelle, reprise d’études…). Je vous invite vivement à aller voir leur site.

Plusieurs types de séjours sont proposés : Maroc, Corse, sud de la France … J’ai choisi évidemment le ski et j’ai été sélectionné pour partir le 20 janvier dernier à Flaine, en Haute Savoie.

Le principe de ces séjours et de mélanger valides et non valides pour que le voyage soit enrichissant et inclusif pour tout le monde. Le résultat: j’ai passé une semaine extraordinaire avec des personnes plus attachantes les unes que les autres et vraiment impliquées. On ressort de ce séjour avec de magnifiques souvenirs, de nouveaux amis et surtout en ayant testé ses limites. Je ne peux que vous conseiller cette expérience hors du commun! 

©Sami Albert

3 jours au ski

J’ai testé 3 jours au ski, je pense que cette durée est suffisante pour plusieurs raisons.

♦ Le froid! A la montagne, les températures sont souvent négatives, nous avons eu du -9 par moment. Comme nous avons des problèmes pour réguler notre température, il faut mettre des vêtements techniques en doubles couches! La phrase la plus entendue de ce séjour a été « Je n’ai jamais eu aussi froid de toute ma vie !» Et c’est la vérité! D’autant plus que nous sommes moins actifs que les personnes valides donc nous nous refroidissons beaucoup plus vite.

♦ Il y a également un élément à prendre en compte: la fatigue physique. Ce n’est pas le ski qui va vous fatiguer mais plutôt la préparation. L’habillage est beaucoup plus compliqué puisque le froid oblige à porter deux ou trois fois plus de couches que la normale. Rajoutez à cela la veste et le pantalon de ski, les après-ski… Tout un attirail qui m’a personnellement demandé beaucoup d’efforts le matin et le soir! Il y a également les déplacements dans la neige qui peuvent être beaucoup plus physique que sur une simple route. 

♦ Il ne faut pas oublier une chose: les vacances au ski restent des vacances très cher à cause du trajet, du matériel, du forfait pour les pistes et de l’équipement.

C’est pour ces raisons que 3 jours au ski sont nettement suffisants afin de ne retenir que le meilleur et oublier rapidement le froid et l’énergie que ces vacances demandent!

Une station accessible: Flaine

Comment y aller?

Le meilleur moyen d’aller en vacance au ski est la voiture même si le trajet est long!  Si vous ne prenez pas la voiture, le risque est de vous ennuyer une fois votre leçon de ski terminée. A l’inverse, si vous avez votre voiture, il vous sera possible de vous déplacer dans les villes aux alentours pour tester d’autres activités.

Flaine

Je pensais que si il y avait bien un terrain sur lequel on ne pouvait pas s’aventurer c’était celui de la neige! Et bien la station de Flaine m’a prouvé le contraire! En effet c’est une station très bétonnée, avec des routes dessalées qui facilitent énormément les déplacements. J’ai été extrêmement surprise de l’accessibilité des commerces et des restaurants. J’imaginais qu’ils auraient tous une marche ou deux mais ce n’était pas le cas. Beaucoup de rampes sont installées à l’entrée des commerces et des panneaux PMR sont là pour nous indiquer les ascenseurs si nous voulons nous déplacer dans la station. Un vrai point positif!

Un hébergement accessible

La problématique de l’accessibilité des logements est la même partout. Pour connaître l’adaptation des hôtels, rien de mieux que d’appeler pour exprimer vos besoins et connaître les options de votre logement. J’ai testé l’hôtel Pierre et Vacances La Foret, se trouvant à 2 minutes à pieds des pistes. C’est une adresse que je vous conseille! L’entrée est plate et vous arrivez directement au niveau des rangements de ski et des ascenseurs. Vous y trouverez des chambres accessibles avec tout le matériel adapté.

Des cours de ski adaptés

Si vous voulez prendre des cours de ski, vous pouvez contacter les écoles ESF qui ont très souvent des moniteurs formés pour le ski tandem.

Nous avons eu également un autre moniteur de l’école de ski Samoens et vous pouvez contacter Grégory Barnich à greg@skisession.fr

Handiski-Skisession

Les + et les –

+ les sensations du ski

+la gentillesse des moniteurs

+l’accessibilité de la station

+l’enneigement exceptionnel

– le froid

– la fatigue

– les vêtements de ski

©Sami Albert

Merci à Sami Albert pour ces belles photos! Suivez son travail sur instagram 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.